Alliances en résonance : la Mongolie à Paris

Du 17 juin au 27 juillet 2015, l’Alliance française d’Oulan-Bator, en association avec la Fondation Alliance française, Otasie et Think Art Mongolia, ont le plaisir de proposer au public parisien plus d’un mois d’événements dédiés à la Mongolie.

En attendant la version électronique, voici déjà les premiers événements.

Venez nombreux !

 Exposition « Modernités nomades » du 17 juin au 27 juillet 2015
-photos, calligraphies, peintures contemporaines et installations en feutre-
Galerie de la Fondation Alliance française (entrée libre), du lundi au jeudi de 8h00 à 18h30 et le vendredi de 8h00 à 17h30– 101 boulevard Raspail 75006 Paris

Concert exceptionnel « Voix des Steppes » le mercredi 17 juin à 20h30
-musique traditionnelle-
Maison des cultures du Monde, entrée libre dans la limite des places disponibles – 101 boulevard Raspail 75006 Paris :

Bayarbaatar Davaasuren (khöömi, morin-khuur, tovshuur, guimbardes) et Chinbat Baasankhuu (yatga).

Ce récital interprété par deux des principaux virtuoses de la musique traditionnelle mongole, est une exploitation du patrimoine musical unique des steppes nomades de Mongolie. Les deux artistes sont tous deux natifs des montagnes de l’Altaï et se sont consacrés à l’interprétation et la préservation d’un patrimoine ancestral.

21 juin à 16h00 : Show case de la chanteuse Gennie, précédé par le documentaire « Mongolian Bling » (vo sous titré en français)
Maison des Métallos (entrée libre) – 94 rue Jean-Pierre Timbaud 75011 Paris

1ère artiste hip hop féminine en Mongolie. Elle collabore depuis 2002 avec les pionniers du hip hop national, né de la transition démocratiqiue. Elle est l’une des figures principales du documentaire « Mongolian Bling » sur l’émergence du hip hop mongole réalisé par Benj Binks. En 2013 elle réalise son 1er album solo.

 Cinéma le 8 juillet à 19h00
« Enfances nomades » de Christophe Boula en présence du réalisateur
Documentaire « Maîtres de chant diphonique » de Jean-François Castell.
Cinéma La Clef – 34 rue Daubenton 75005 Paris

 Spectacle « Le cheval qui danse » les 10 et 11 juillet à 20h30
- danses, musiques et poésies des steppes –
Théâtre de l’ENS, 45 rue d’Ulm, 75005 Paris / Entrée : 10 euros

Terre chantée par la légendaire vièle à tête de cheval, terre dont les danses rythmées évoquent, sous la yourte de feutre, les héros épiques, les fringants coursiers de l’Altaï, le respect à la terre, ou les humbles gestes de la vie quotidienne ; terre dont les poètes chantent l’âpre et surprenante beauté, en des accents mélancoliques.

« Un cavalier sans cheval n’est qu’un homme, mais un cheval sans cavalier reste un cheval » (Proverbe mongol)

Avec
Musique et chants : Bouzhigmaa Santaro
Lectures : Héloise Ravet
Danses : Marie-Aude RavetTextes : traduction Jacques Legrand
Mise en place : Aux Quatre Vents et Raphael Blanchier

Print Friendly

Uchirtai Gurvan Tolgoi

L’équipe enseignante de la section mongole de l’INALCO et ses étudiants ont la joie de vous inviter à la représentation de l’opéra mongol  » Uchirtai Gurvan Tolgoi  » en version originale sur-titrée en français.
Le vendredi 19 juin 2015 à 19 h en salle 3.05 à l’INALCO, 65, rue des Grands Moulins 75013 PARIS Métro Bibliothèque François Mitterrand.
En version originale sur titrée en français.
Venez nombreux !

Print Friendly

Parution : Chanter, s’attacher et transmettre chez les Darhad de Mongolie, de Laurent Legrain

- Prix de la Fondation universitaire de Belgique, 2014

- Prix de la Faculté des Sciences sociales et politiques de l’Université libre de Bruxelles, 2014
Le livre trace les contours du monde sonore mongol. Aux confins septentrionaux du pays où vivent les Darhad, l’attachement au chant est perçu comme une dimension pérenne de l’ethos culturel. Pour le comprendre, l’auteur inscrit ses analyses dans la temporalité longue de l’histoire socialiste (1921-1991) et rend compte des processus de socialisation de l’enfant. L’ouvrage détaille les politiques culturelles socialistes ayant présidé à l’installation d’un répertoire et d’une ethnie darhad attentive aux sonorités de ses chansons. Suivant les enfants sur les pâturages et dans les classes de chant, l’auteur analyse l’émergence d’une sensibilité aux sons de la nature, de la voix et du chant.
Édition Première édition
Tome 4
Éditeur Centre d’Études Mongoles et Sibériennes (EPHE)
Support Livre broché
Nb de pages 400 p. Index . Bibliographie . Indices .

ISBN-13 9791092565287

Print Friendly

Conte inuit

L’équipe de l’association Inuksuk-Espace culturel inuit vous propose une activité pour les petits et les grands pendant les vacances de février :

« Le rire de l’amulette » conte inuit proposé par Nathalie Krajcik-Bélanger, le 25 février prochain à 15h au Centre culturel canadien à Paris.

L’entrée est gratuite, un « chapeau » circulera en fin de spectacle au profit de l’artiste.
Les réservations sont indispensables sur espace.inuit@free.fr ou au 06 88 09 68 77

www.espace-inuit.org

Print Friendly

Ciné-conférence de l’association Graltan

L’association GRALTAN vous invite à la ciné-conférence   »BAIKAL –  UNE PERLE DE LA PLANETE »!

Samedi 28 février 2015 à 11 heures au Cinéma BALZAC

Adresse: 1 rue Balzac, 75008 Paris

Métros: Etoile ou George V, Parking Etoile Friedland

 

Paf: 10 euros ; pour les membres: 5 euros

Réservations: 01 48 76 68 96 ; 06 74 35 00 95

 

Print Friendly

Diphoner entre la steppe et la ville : esquisse des enseignements du höömij en Mongolie

Séminaire du CREM de 14h-16h salle 308 à la MAE (Maison Archéologie, Ethnologie, Paris 10).

Avec Johanni Curtet, ethnomusicologue, musicien, diphoneur, chercheur associé à l’EA 1279 Histoire et critique des arts de l’Université Rennes 2.

Lien : http://www.ethnomusicologie.fr/annonces/evenements/seminaire/diphoner-entre-la-steppe-et-la-ville-esquisse-des-enseignements-du-hoeoemij-en-mongolie

Print Friendly

Chanter, s’attacher et transmettre chez les Darhad de Mongolie

Jeudi 29 janvier 2015 à 19h

A l’occasion de la parution de Chanter, s’attacher et transmettre chez les Darhad de Mongolie. CEMS, Ecole Pratique des Hautes Etudes, 2014. Coll. Nord-Asie, 4.

Entretien avec Isabelle CHARLEUXLaurent LEGRAIN et Bernard LORTAT-JACOB.

Dans les confins septentrionaux de Mongolie où vivent les Darhad, comme partout ailleurs en Mongolie, l’attachement au chant, à la musique et aux sonorités de la nature est perçu comme une dimension pérenne et constitutive de l’ethos culturel. En s’appuyant sur des documents historiques, sur la littérature mongole et sur des recherches de terrain, Laurent Legrain inscrit ses analyses dans le temps long de l’histoire du pays ainsi que dans celui, plus court, de la socialisation de l’enfant. En suivant les enfants dans les pâturages, dans les steppes et dans les classes de chant et de musique, l’auteur capte une sensibilité exacerbée aux sonorités de la nature, aux inflexions de la voix humaine et aux mélodies des chants qu’il nous invite à écouter et à interroger au cours de cette soirée.

En présence de :
• Isabelle CHARLEUX, historienne de l’art, chercheure CNRS – Groupe Sociétés Religions Laïcités (UMR 8582),

• Laurent LEGRAIN, auteur, anthropologue et chargé de recherches FNRS-Université Libre de Bruxelles,

• Bernard LORTAT-JACOB, ethnomusicologue, directeur de recherches honoraire CNRS-CREM

Comptoir des presses d’universités
> • 86 rue Claude Bernard
 75005 Paris • 01 47 07 83 27

Print Friendly